4 octobre – Journée mondiale des animaux

Posted on

J’ai toujours parlé de ce que je connaissais dans mes écrits alors pour ce 4 octobre 2020, voici ce que je sais :

Aujourd’hui, c’est la journée mondiale des animaux. Avant je pensais que cette journée existait pour les chats, les chiens, éventuellement les oiseaux, puis à peu près tous ceux que les humains ont décidé de mettre un jour dans la catégorie «animaux domestiques» et honnêtement je ne me posais pas vraiment de questions sur les autres espèces, ceux qui étaient dans mon assiette plutôt que sur un coussin près de la cheminée en train de se reposer. Pour moi, ceux là, ils ne ressentaient pas les choses comme la catégorie A. La catégorie de ceux que l’on a décidé de chouchouter. Ce qu’il se passait au delà du commerce où j’achetais ma viande ne me touchait pas, parce que c’est ce que la société m’avait appris à ressentir. Puis Arnolde a débarqué. Avec ses câlins et ses léchouilles sur les mains. Ses coups de pattes arrières pour me prévenir d’un danger (ou du vent qui a soulevé une feuille) et qui va se cacher dans la maison loin des prédateurs qui rôde dans ma cour (encore le vent en général, parfois des chats). Quand elle est bien, elle se jette en arrière en toute confiance sur son tapis et se love dans un coin, comme ça, les pattes en l’air. Quand elle est mal elle guette, elle ne bouge plus et ses oreilles se transforment en antennes qui pivotent de tous les côtés pour repérer d’où vient ce qu’elle a entendu. Elle m’accueille en sautillant tous les matins et me coince la main avec sa patte quand je lui fais des caresses sur la tête pour que je continue.

Pourtant, malgré cette amour débordant que ressent clairement cette petite boule de poil, en France 98% des lapins, soit 40 millions d’animaux, vivent en cage toute leur vie. Ils vivent et meurent dans d’horribles usines à lapins.

Aujourd’hui, nous sommes le 4 octobre, c’est la journée mondiale des animaux. Je ne connaissais pas vraiment cette journée et pourtant elle est toute aussi importante que la journée mondiale de l’homme. Je n’avais pas envie de célébrer seulement une partie des animaux parce que ces deux dernières années, une lapine m’a appris qu’elle avait le droit de vivre tout autant que les autres et qu’elle était loin d’être la seule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *